Deux nouveaux chemins en l'honneur de saint Martin

agrandir Ouverture du chemin de saint Martin de Nantes à Tours, en descendant vers La Loire à Champtoceaux.
Ouverture du chemin de saint Martin de Nantes à Tours, en descendant vers La Loire à Champtoceaux. © Robert Gouron
Ouverture du chemin de saint Martin de Nantes à Tours, en descendant vers La Loire à Champtoceaux.
Ouverture du chemin de saint Martin de Nantes à Tours, en descendant vers La Loire à Champtoceaux. © Robert Gouron

À l’occasion de la clôture de l’année martinienne, un nouveau chemin de saint Martin a été inauguré, au fil de la Loire, et les jalons d’un deuxième itinéraire ont été posés en Corse. De belles itinérances en perspective sur les traces de l’apôtre du partage.

À propos de l'article

  • Créé le 12/07/2017
  • Publié par :Gaële de La Brosse
  • Édité par :Cécile Picco
  • Publié dans Pèlerin
    12 juillet 2017

Alors que l’année martinienne, célébrant le 1700e anniversaire de la naissance de saint Martin, vient de s’achever en grande pompe (voir encadré), l’itinérance sur les chemins de saint Martin continue… Deux nouveaux parcours vont en effet s’ajouter au réseau déjà bien dense des itinéraires martiniens, reconnus « Itinéraire Culturel » par le Conseil de l’Europe.

La Loire à pied, de Nantes à Tours

Le premier permet de relier Nantes à Tours. Pour ouvrir ce chemin, une trentaine de marcheurs est partie de Nantes le 17 juin pour arriver à Tours le 1er juillet.

Martin04

Ouverture du chemin de saint Martin de Nantes à Tours, en descendant vers La Loire à Champtoceaux. © Robert Gouron

« Ces 2 semaines de marche ont été riches de découvertes et de rencontres, explique Christophe Delaunay, président de l’Association culturelle Saint-Martin du Cellier (Loire-Atlantique), par la beauté des sites en bordure de Loire, la traversée de vignobles, la qualité exceptionnelle du patrimoine, la rencontre avec les touristes et les habitants. »

On peut désormais effectuer ces 260 km en 13 étapes en suivant, pour l’essentiel, le GR®3.

intineraire

« On y découvre tous les 10 km environ un élément du patrimoine martinien », précise Christophe Delaunay. Trois associations (voir « Renseignements »), sous l’égide du Centre culturel européen Saint Martin de Tours, se tiennent à la disposition des marcheurs pour leur donner des informations logistiques (tracé, hébergements, lieux à visiter, etc.).

Le patrimoine martinien en Corse

En Corse, A Via San Martinu, un nouveau tronçon de la Via sancti Martini traversant l’île du nord au sud, est en gestation. La première étape, d’environ 15 km, reliera l’église San Martinu de Patrimonio à la ligne de crête du massif du Pigno : deux lieux où ont déjà été implantées des bornes martiniennes.

Martin06

 Patrimonio (Corse), dans le golfe de Saint-Florent, sur les contreforts du Pigno. © CCE Saint-Martin Corse / Christian Andreani

Cet itinéraire devrait rejoindre ensuite Bastia.

« En Corse, précise Christian Andreani, président du Centru culturale San Martinu, la légende dit que saint Martin aurait été berger dans les montagnes et aurait transhumé vers le Cap Corse sur les crêtes du massif du Pigno, d’où l’on découvre deux mers : la Tyrrhénienne et la Méditerranée. Des calamités agricoles ayant ravagé la Conca d’Oru, la population aurait alors invoqué saint Martin qui, par un miracle, aurait sauvé la région. Il aurait alors déclaré, perché sur un rocher : “Serà u mio patrimoniu ! Ce sera mon patrimoine !” Depuis lors, le village de Patrimoniu honore son saint patron les 10 et 11 novembre. »

Ce saint a considérablement imprégné le patrimoine en Corse : il y est présent dans 110 communes : après saint Jean-Baptiste et la Vierge Marie, c’est le vocable le plus important dans la dédicace des pièves médiévales (1) et des églises. De nombreux sentiers menant à ces sanctuaires peuvent déjà être empruntés, notamment à l’occasion du Festivale d’autunnu di a ruralità (Festival d’automne de la ruralité) organisé chaque année.

Martin07

La prochaine édition se tiendra du 21 octobre au 11 novembre, fête de saint Martin. Un rendez-vous basé sur un tourisme écoresponsable et l’échange des savoirs, qui n’aurait sûrement pas déplu à l’apôtre de l’itinérance et du partage.


 (1) En Corse, circonscription territoriale et religieuse.


Cinq événements ont marqué ce début juillet, clôturant ainsi l’année martinienne :

• Le 1er du mois, pour la deuxième parade internationale Saint-Martin, dix-sept délégations venues de toute l’Europe ont défilé en fanfare dans les rues de Tours (Indre-et-Loire), où Martin fut évêque au IVe siècle.

Martin01

© CCE Saint-Martin Corse / Christian Andreani

• Le lendemain, une messe internationale a rassemblé plus de 700 fidèles dans la basilique de Tours dédiée à ce saint.

• Deux jours plus tard, c’est à Paris qu’a été célébrée la Saint-Martin d’été, chantée en polyphonie corse dans l’église Saint-Martin-des-Champs.

• Ce même jour, le musicien hollandais Tjerk Ridder, accompagné de son âne Lodewijk (« Roi Soleil »), a emprunté la rue Saint-Martin, à Paris, pour se lancer sur la Via sancti Martini, en direction d’Utrecht (Pays-Bas) qu’il atteindra le 2 septembre.

Martin03

Le musicien hollandais Tjerk Ridder, accompagné de son âne, a quitté Paris pour rejoindre Utrecht en deux mois. © CCE Saint-Martin Corse / Christian Andreani

• Enfin, les 8 et 9 juillet, à Marcolès (Cantal), a été dignement célébré le 350e anniversaire de la découverte des reliques de l’évêque dans l’église de cette commune.

Martin02

© Amis de l’église Saint-Martin de Marcolès



Rens. :

Sur saint Martin et ses chemins : Centre culturel européen Saint Martin de Tours (Voir également leur page Facebook).

Sur l’itinéraire de Nantes à Tours :

-       En Loire-Atlantique : Association culturelle saint Martin du Cellier – Christophe Delaunay – Tél. : 06 86 44 25 92 - passerelle.cd@gmail.com

-       En Maine et Loire : Anjou Chemins de Saint Martin – Hubert Morel – Tél. : 06 18 54 34 52 – hubert.morel49@gmail.com

-       En Indre et Loire : Chemins de saint Martin en Touraine-Poitou – Patrice Lesage – Tél. : 06 08 50 42 38 – patrice.lesage3@orange.fr

Sur le Festivale d’autunnu di a ruralità en Corse : www.festivaledautunnudiaruralita.com ou sur facebook (cliquez ici).

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 20 juillet 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières